randonnée seul

Mis à jour le

Si vous souhaitez randonner seul en toute sécurité, nous avons réuni pour vous quelques conseils et recommandations afin que vous profitiez de cette belle expérience.

Même si cela peut soulever quelques appréhensions, la randonnée en solo, en particulier lors de voyages de plusieurs jours, peut être incroyablement enrichissante. En plus de renforcer la confiance en soi, c’est un excellent moyen de développer de nouvelles compétences comme choisir le bon itinéraire, apprendre à lire une carte, prendre une décision.

De plus pendant votre randonnée en solo, vous trouverez une tranquillité, une détente, une connexion incroyable avec la nature sauvage. Sans parler à personne, vos sens absorbent les images, les sons et les odeurs. C’est aussi beaucoup plus souple que de randonner en groupe ou même en duo.

En effet, vous pouvez vous déplacer à votre rythme, vous arrêter à votre guise, terminer la randonnée quand bon vous semble. Parcourir par vous-même des sentiers en pleine nature – à un niveau qui ne dépasse pas vos capacités – est une joie et un sentiment merveilleux.

Sachez également que rester sain et sauf est l’une des principales préoccupations des randonneurs solitaires et la principale raison pour laquelle les gens choisissent de partir en randonnée avec leurs amis ou leurs proches. N’oubliez pas qu’il y a un peu plus de risques pour votre sécurité personnelle que lors d’un voyage groupé.

Avant le départ : comment se préparer pour randonner seul ?

randonnée seul

Soyez réaliste

Puisque vous partez seul pour ce voyage, vous devez être vraiment honnête avec vous-même concernant vos capacités et vos techniques de randonnée. Une randonnée en solo n’est pas le bon endroit pour tester vos limites, car les choses risquent de mal tourner. Si c’est la première fois que vous partez en randonnée par vous-même, vous devez réfléchir à votre forme physique et à votre endurance. Misez sur une bonne préparation physique, la clef pour une randonnée réussie.

Une autre chose à laquelle vous devez faire attention : définir où sont vos limites. Par exemple, si vous avez besoin d’aide pour traverser certains points ou si vous avez un genou qui n’autorise pas les randonnées raides, vous pouvez soit vous en tenir à une randonnée en groupe, soit choisir un sentier plus accessible et plus simple.

Définissez un itinéraire de randonnée

Être spontané, c’est toujours amusant, mais quand il s’agit d’être seul dans les bois, les choses fonctionnent un peu différemment, car trop de spontanéité peut se retourner contre vous ! Pour réussir votre randonnée seul, il est primordial de créer un itinéraire de voyage.

Définissez à l’avance votre circuit ainsi que les heures de votre départ et de votre retour (avant la tombée de la nuit). Planifiez également tous les repas et faites une estimation du nombre de kilomètres que vous souhaitez parcourir.

Si vous prévoyez des randonnées plus longues, notez bien les endroits où vous souhaitez dormir avant de ne pas vous retrouver sans refuge ni endroit où mettre votre tente à la tombée de la nuit.

Prévenez vos proches

Il est vraiment inconscient de partir en randonnée en solo sans en avoir informé vos proches au préalable. Parlez-en au moins à une personne et informez-la sur l’endroit où vous passerez la journée ainsi que sur vos heures de départ et d’arrivée. N’hésitez pas à rassurer cette personne une fois que vous êtes rentré à la maison en toute sécurité.

Par précaution, vous pouvez également laisser à cette personne une carte du sentier sur laquelle vous marquerez votre itinéraire. De cette façon, s’il vous arrive quelque chose, votre proche pourra donner l’alerte plus facilement.

Vérifiez la météo

Même s’il est vrai que la météo peut changer en quelques minutes selon les endroits, les surprises sont rares. Vous pouvez vérifier les conditions météorologiques une semaine avant votre voyage, puis faites une autre vérification la veille de votre départ. Vous pourriez être surpris du changement ! Pour consulter des bulletins météorologiques précis, vous pouvez consulter des sites comme infoclimat.fr ou meteociel.com.

Si vous marchez sur un sentier fréquenté, faites attention à la façon dont les autres agissent sur le sentier. Par exemple, si tout le monde se met à courir et que le ciel est trouble, il serait judicieux de vous diriger dans la même direction.

Optez pour un sentier frequenté

Choisir le sentier où vous ne serez pas complètement seul, même si vous allez être seul, est la meilleure option – du moins au début. Optez pour un chemin populaire où vous croiserez des personnes à toute heure de la journée. Comme cela, si vous avez des problèmes, vous pouvez toujours crier afin qu’une personne vous entende et vous vienne en aide. Un autre aspect positif des sentiers très fréquentés est qu’ils sont également bien entretenus car très populaires.

Quel équipement pour randonner seul ?

débuter en randonnée
Une fois que vous avez défini les éléments mentionnés ci-dessus, dressez une liste de tout ce dont vous aurez besoin pendant votre randonnée : eau et nourriture, vêtements de pluie, carte ou GPS, médicaments pour une journée.

Si vous décidez de partir pour plusieurs jours, prévoyez également une tente, un sac de couchage, matériel de bivouac, etc.

Vous aurez également besoin de planifier tous vos repas et d’avoir suffisamment d’eau pour la journée. Par exemple, ne présumez pas qu’il y aura quelqu’un à qui emprunter de l’eau – vous devez être très responsable et en prévoir suffisamment pour répondre à vos besoins toute la journée.

Vous n’aurez pas besoin de beaucoup de choses pour une randonnée d’une journée par exemple. Cependant, si vous envisagez un plus long voyage, vous pourriez rencontrer des difficultés avec votre sac à dos, car il n’y aura personne avec qui partager l’équipement de camping – la tente et le matériel de cuisine par exemple.

Pendant le voyage : comment bien randonner seul en toute sécurité ?

première randonnée

La technologie est votre nouvelle meilleure amie

Vous pourriez être tenté de laisser votre téléphone derrière vous toute la journée et d’éviter les reflets de l’écran pendant quelques heures, mais lorsque vous êtes seul, ce n’est probablement pas la meilleure décision à prendre. Pour demander de l’aide ou tout vous servir du GPS, vérifiez que votre téléphone dispose de suffisamment de batterie pour durer toute la journée.

Tenez-vous en au chemin

Même s’il peut être tentant de s’éloigner du chemin principal et d’explorer les sentiers secondaires, cela risque d’être bien compliqué lorsque vous randonnez seul. En effet, les sentiers secondaires ont souvent un sol instable et ne sont pas sécurisés. De plus, vous risquez de tomber nez à nez avec un animal sauvage, car il y a moins de monde.

Notre conseil : laissez la partie exploration lorsque vous serez en groupe et misez sur la sécurité lors de votre randonnée en solo.

Soyez conscient de votre environnement

Puisque vous serez seul, vous devez redoubler de prudence pendant votre voyage. Attention aux terrains glissants, surfaces rocheuses ou boueuses ou tout autre endroit où vous pourriez vous coincer ou vous blesser. Si, par hasard, vous traversez des étendues d’eau, prenez un bâton avec vous pour vérifier la profondeur de l’eau à des points spécifiques.

Une autre chose à surveiller est la faune. Vérifiez sur le sentier s’il y a des signes de passage récent d’un animal pour savoir à quoi vous attendre. Renseignez-vous également sur comment vous êtes censé réagir si un animal particulier croise votre chemin, cette information peut vous sauver la vie.

Soyez confiant mais pas arrogant

Une bonne dose de confiance en soi est toujours un bon compagnon de randonnée : vous pouvez conquérir cette colline ou atteindre le sommet en moins de dix minutes !

Cependant, être arrogant dans la nature et repousser vos limites n’est pas recommandé lorsque vous êtes seul. Cela est particulièrement vrai si vous avez un problème de santé. N’oubliez pas de prendre (et d’emporter avec vous) les médicaments dont vous pourriez avoir besoin pendant la journée.

Assurez-vous de disposer des meilleures trousses de premiers soins pour vous préparer à toute éventualité. Il est judicieux de commencer vos randonnées en solo à un niveau peu élevé puis au fil du temps, vous pourrez augmenter lentement la durée et la difficulté de chaque randonnée.

Faites confiance à votre instinct

Il existe plus d’une histoire sur la façon dont votre instinct peut vous sauver la vie – vous serez surpris par la force de l’instinct de survie de l’être humain. Écoutez-vous lors de votre randonnée en solo : par exemple, si vous avez un mauvais pressentiment au sujet d’un chemin à prendre ou d’une personne que vous avez rencontrée pendant votre randonnée, reculez et retournez en arrière.

Partir en randonnée est toujours une bonne idée, cela vous permet de vous aérer l’esprit et de vous échapper de votre quotidien. Si vous décidez de partir randonner en solo, n’hésitez pas à suivre nos conseils à la lettre afin de vous lancer en toute sécurité dans votre prochaine aventure.

Comportez-vous de manière responsable pendant le trek et prenez le temps de planifier et d’organiser votre voyage avec soin. En respectant nos recommandations, la randonnée en solo peut facilement devenir l’une de vos activités préférées !

Abonnez-vous à notre lettre d'info gratuite
Adresse e-mail non valide