perdre poids en faisant du vélo

Mis à jour le

La course à pied, la marche sportive, la natation ou encore le vélo sont autant d’activités d’endurance qui permettent de brûler les réserves de graisses stockées dans notre organisme. Et parmi ces disciplines brûle-graisses, le vélo est le sport le plus efficace selon une très sérieuse étude britannique menée auprès de 150 000 personnes. Alors comment profiter du vélo pour perdre du poids efficacement ? Et utiliser son vélo pour aller au travail est-il suffisant pour brûler le gras ?

Quelle distance faire à vélo pour maigrir ?

Plus que la distance parcourue, c’est le temps passé à pédaler et la régularité de la pratique qui permettent d’entamer sérieusement les réserves graisseuses que l’on souhaite tant voir diminuer. Ainsi, un cycliste qui réaliserait une seule sortie de 200 km de vélo par mois ne verrait pas le moindre bénéfice de cet effort sur sa masse graisseuse.

On considère généralement qu’il faut pratiquer le vélo au moins 30 minutes par jour pendant 5 jours par semaine pour commencer à obtenir des résultats intéressants. Une durée finalement raisonnable qui permet d’intégrer le vélo comme moyen de transport si on a la chance de travailler à proximité de chez soi.

Ces allers-retours permettent ainsi aux cyclistes d’optimiser leur endurance cardio-respiratoire et de se muscler le bas du corps et les abdominaux tout en brûlant des kilos superflus. Bien entendu, le vélo peut aussi s’envisager comme une pratique sportive à part entière.

L’important sera ici d’être régulier dans l’exercice et de planifier des sorties longues d’au moins 90 minutes deux fois par semaine. Dans ce cadre le résultat obtenu est en grande partie fonction de l’intensité de l’effort fourni. Le nombre de calories brûlées sur la même période peut ainsi doubler selon l’intensité de l’effort !

Un point encourageant à garder à l’esprit, un effort intense implique, même au repos, la consommation d’énergie maximisant la perte de graisse et le gain musculaire, c’est le fameux “After burn effect”.

Enfin, avant de monter sur la balance, rappelez-vous que les muscles sont plus lourds que la graisse. Inutile donc de déprimer après 6 mois de vélo si vous avez pris du poids, cela signifie au contraire que votre corps s’est tonifié au détriment des graisses qui que vous aurez brûlé dans le même temps !

A quelle vitesse faire du vélo pour perdre du poids ?

maigrir à vélo
Il n’est pas facile de répondre à cette question tant le facteur vitesse varie selon le niveau du pratiquant, son équipement ou même l’endroit où il s’adonne au vélo. Cependant, on peut se baser sur l’équivalent métabolique (MET, Metabolic Equivalent of Task ) du vélo pour évaluer statistiquement la quantité d’énergie requise par l’organisme pendant une activité physique.

Pour référence, la valeur MET au repos est de 1 pour chacun d’entre nous. En comparaison, une sortie à vélo réalisée en léger, entre 10 et 15km/h, a une valeur MET de 4. Un effort moyennement intense, entre 20 et 30 km/h dispose d’une valeur MET de 10 quand un effort très intense, c’est à dire réalisé à une vitesse supérieure à 30 km/h obtient une valeur MET de 14.

Ces données étant à affiner selon le poids, le genre et l’âge du sportif. Pas évident de faire du vélo pendant 2 heures à plus de 30 km/h, c’est même une performance réservée aux athlètes de haut niveau. On s’attachera plutôt à atteindre une valeur MET située entre 5 et 8 pendant 2 heures, au moins 2 fois par semaine pour maximiser les résultats.

Les débutants augmenteront progressivement de 5 à 10 minutes la durée de leurs sorties pour habituer leur corps à ce nouvel exercice. C’est bien l’intensité et non la distance qui fatigue. Un dernier conseil aux novices, mieux vaut pédaler vite “en souplesse” (sans trop mouliner pour autant ! ) que lentement et en force, vos articulations et vos muscles vous remercieront !

Enfin, pour perdre du poids en faisant du vélo on veille bien entendu à adopter ou à conserver une alimentation équilibrée en ne négligeant pas les fibres et les protéines. On pensera enfin à s’hydrater abondamment (au moins 1,5 litre par jour) sur et hors du vélo.

Quel type de vélo choisir pour maigrir ?

perdre poids en faisant du vélo
La réponse rapide : n’importe quel vélo pourvu qu’on l’utilise. La réponse argumentée est un peu plus complète et complexe que cela. Le vélo qui vous permet de vous rendre au travail est déjà un bon début de solution.

Toutefois, s’il s’agit d’un “vélo de ville’, c’est à dire doté d’une position très droite et un guidon très large, il sera en très difficile d’envisager un usage sportif puisque ces machines ne sont tout simplement pas destinées au sport.

Après seulement quelques dizaines de minutes en selle, un vélo de ville peut se révéler inconfortable et de toute façon plutôt inefficace d’un point de vue sportif. De nombreuses solutions sont disponibles sur le marché du vélo, en voici une sélection :

  • Le vélo de course, souvent appelé vélo de route est synonyme de performance, avec son guidon courbé, ses roues profilées, sa selle haute et son poids plume. Alors qu’il peut sembler intimidant de prime abord, le vélo de course peut être très confortable et agréable à piloter s’il est bien adapté à son propriétaire. C’est la plateforme idéale pour faire du sport en pédalant et des modèles existent pour toutes les bourses et toutes les morphologies. Son guidon caractéristique le rend toutefois moins maniable qu’un vélo à guidon droit en ville. De fait, seuls les cyclistes les plus aguerris utiliseront un vélo de course pour les trajets domiciles – travail.
  • Les vélos fitness ont été créés par les fabricants pour rassurer les allergiques aux vélos de course en combinant le cadre et les roues d’un vélo de course avec un guidon droit type VTT. Ce genre de vélo permet d’atteindre de bonnes vitesses en conservant une maniabilité rassurante en ville. Grâce à cette polyvalence les vélos fitness sont autant à leur place pour aller travailler que pour transpirer pendant des heures.

  • Les VTT (vélo tout terrain) et VTC (vélo tout chemin) permettent de circuler partout, en ville comme à la campagne et sont chaussés de pneus plus larges que les vélos réservés au bitume. Ils sont généralement meilleur marché que les vélos de course ou de fitness car fabriqués en très grand nombre pour être vendus comme vélos à tout faire par les fabricants. Cette différence de prix s’explique aussi par l’utilisation de matériaux et de composants généralement moins performants que ceux de leurs cousins. La polyvalence des VTT et VTC implique également des compromis en termes de performances sur les routes bitumées mais ils sont pratique à emporter en vacances, à utiliser pour aller au travail et enfin, pour en avoir une utilisation sportive.

Il n’est pas toujours simple de libérer 2 à 4 heures par semaine pour s’adonner au vélo. Pourquoi dans ce cas ne pas opter pour un vélo d’appartement qui permet de faire du sport chez soi sans avoir à affronter les conditions météo ou la circulation ?

Il en existe de nombreux modèles adaptés à tous les budgets et à tous les niveaux. Si vous êtes déjà équipé d’un vélo pour le sport, il est possible de le transformer en vélo d’intérieur en le posant sur un home-trainer. Cet appareil se fixe très simplement au niveau de la roue arrière du vélo pour le transformer en bicyclette d’intérieur.

Quelle que soit la monture que vous choisissez, n’hésitez pas à vous rendre chez un vélociste ou en grande surface de sport pour vous faire conseiller. Leurs experts pourront vous aider à affiner votre choix de vélo et d’équipement mais également à choisir la bonne taille de vélo. Ce dernier facteur est déterminant pour être à l’aise en selle et optimiser votre confort pour vous permettre de pédaler dans les meilleurs conditions possibles.

Enfin, le compteur de vitesse est un accessoire de poids des cyclistes de tous bords. L’objectif de cet accessoire n’est pas d’essayer de battre des records de rapidité mais plutôt de suivre votre allure et de l’ajuster pour optimiser votre gestion de l’effort. Vous pourrez ainsi vous baser sur les données du compteur et sur les correspondances vitesse – MET pour adapter leur vitesse à leurs objectifs de perte de poids.

C’est également valable pour les vélos d’appartement qui indiquent par défaut la fréquence de pédalage, une information précieuse quand on cherche à brûler des graisses. Dans ce contexte on vise une fréquence située entre 85 et 110 tours par minute pour atteindre la vitesse et l’intensité recherchés.

Le vélo électrique fait-il perdre du poids ?

VTT montagne
On ne l’a pas encore évoqué mais le vélo électrique peut bien entendu être l’allié d’une pratique cycliste de mise en forme et de perte de poids. Un VAE (vélo à assistance électrique) n’est pas une mobylette, il faut donc bien pédaler pour le faire avancer.

Son moteur ne se met en route que lorsque son utilisateur appui sur les pédales. Emprunter un vélo électrique sur n’importe quel trajet relève donc de l’activité physique. C’est même l’outil idéal pour les personnes dont la condition physique ne permet pas la pratique du vélo normal.

La plupart des VAE permettent de doser l’assistance, voire de la couper totalement. Les plus sportifs peuvent se tourner vers des VTT ou des vélos de route à assistance électrique dont le moteur sert alors à aller plus loin ou plus haut qu’avec un vélo classique.

Il en faut finalement peu pour garder la forme grâce au vélo ! Au delà des bienfaits physiques indéniables, au niveau cardio-vasculaire comme musculaires, la bicyclette est un formidable outil pour découvrir de nouveaux endroits en famille ou entre amis et se déconnecter de la vie quotidienne pendant quelques heures.

Abonnez-vous à notre lettre d'info gratuite
Adresse e-mail non valide