tuba frontal aqua sphere

Mis à jour le

On s’en rend très rapidement compte lorsque l’on débute en natation, respirer dans l’eau n’a rien de naturel ni d’évident pour le commun des terriens ! Essoufflement rapide, position de la tête qui nuit à la glisse, et qui peut même entraîner des blessures au dos : dans l’eau les mouvements de respiration peuvent être un facteur ralentissant significativement la progression. Pour pallier ces points et conserver une nage fluide sur la durée à l’entraînement, le tuba frontal est un excellent accessoire que tout nageur se doit de posséder dans son sac d’entrainement de natation.

1. Se relâcher et se préserver des douleurs

En natation, les débutants sont bien souvent sujets à des gênes ou même à des blessures au cou, aux trapèzes ou aux lombaires. En cause, le manque de relâchement dans un élément encore méconnu qui peut s’avérer stressant, des mouvements brusques répétés et une technique de respiration pas encore au point.

En éliminant le besoin de tourner la tête pour reprendre son souffle et en permettant de garder la tête bien alignée tout en conservant une respiration posée, le tuba frontal est un allié précieux. Sans avoir de velléités en natation, les personnes qui se rendent à la piscine dans une démarche fitness pour effectuer des battements de pieds, afin de se renforcer musculairement ou de perdre du poids, apprécient également l’aide apportée par un tuba frontal.

2. Se focaliser sur la technique

Il peut s’avérer bien difficile de travailler la technique lorsque le souffle vient à manquer et que l’on se bat pour s’oxygéner à chaque mouvement. Le tuba de natation permet “d’oublier” la respiration pour se concentrer à 100% sur son déplacement dans l’eau.

En utilisant un tuba frontal, la tête est bien maintenue dans l’axe du corps et la position hydrodynamique est optimisée. Avec un maintien de tête parfait, l’alignement du corps se fait aisément dans l’eau et il est plus facile de se grandir au maximum pour prolonger le mouvement.

Un contexte idéal pour se concentrer sur les aspects purement techniques de la nage comme les appuis, la glisse, le roulis d’épaules, que ce soit en nage complète ou en réalisant des éducatifs spécifiques (godilles, rattrapés, battements).

3. Un équilibre parfait

Avec la tête bien maintenue dans l’axe du corps et le regard fixé sur le fond du bassin, le nageur qui porte un tuba frontal perfectionne à merveille son équilibre dans l’eau. Une opportunité en or pour se focaliser sur les sensations, analyser la position de nage et sentir par exemple si le bassin est trop mobile en brasse ou si les épaules réalisent un roulis trop important en crawl.

4. Travailler son endurance

C’est la conséquence positive directe des points précédents : avec une technique irréprochable et une position de nage bien horizontale il sera plus aisé pour les nageurs d’explorer des zones d’endurance que leur respiration normale ne leur permet pas. Les nageurs de fond et les triathlètes seront donc ravis de s’appuyer en entrainement sur leur tuba frontal pour programmer des séquences de travail en aérobie et de maximiser ainsi leur endurance à l’effort de nage.

5. Gérer sa respiration

L’utilisation du tuba frontal demande une phase d’apprentissage. Le nageur doit en effet dissocier la respiration par le nez de la respiration par la bouche. En effet, expirer par la bouche à travers le tuba est très inefficace et peut même entraîner une sensation plutôt désagréable de suffocation, surtout lorsque l’on a la tête sous l’eau.

Qu’on se rassure toutefois, cet apprentissage est aussi utile pour la nage normale. En nageant avec un tuba, comme durant la nage normale, on expire par le nez et on inspire par la bouche. Enfin, selon le diamètre du tuba, le volume d’air inspiré à travers cet accessoire peut être inférieur à celui obtenu lors de la nage normale.

Le nageur expérimenté pourra ainsi envisager d’utiliser un tuba frontal pour travailler en hypoxie, c’est à dire avec une dette d’oxygène, notamment en accélérant sa vitesse d’exécution par rapport à sa cadence habituelle.

Quel tuba choisir pour la natation ?

Aqua Sphere MP : un bon tuba frontal pour la natation

Promo
Aqua Sphere - Michael Phelps - Swim...
12 Commentaires

28 médailles d’or olympiques, 34 titres mondiaux et 9 records du monde, Mickael Phelps est l’un des plus grands nageurs de tous les temps, si ce n’est le plus grand. Alors, lorsque ce géant des piscines se reconvertit dans la conception d’accessoires de natation en s’associant à des fabricants reconnus, on peut faire confiance à sa marque pour proposer un tuba de natation de bonne qualité.

Commercialisé autour de 25 euros et dans deux tailles, le tuba frontal Aqua Sphere MP (MP comme Mickael Phelps, donc) est conçu autour d’un tube en plastique de très bonne qualité. La forme hydrodynamique du tuba réduit considérablement sa traînée dans l’eau pour nuire le moins possible à la vitesse du nageur en éliminant au maximum les turbulences. Une stabilité qui permet à ce tuba de résister aux mouvements de pivot qui peuvent se produire au niveau de la tête pendant la nage.

Côté confort, les coussinets intégrés au serre-tête réglable permettent un maintien idéal et adaptable à tous. Aquasphere a également conçu le système Comfo Bite pour soulager la mâchoire lors des efforts. Pour se faire, l’embout vient prendre appui sur le palet plutôt que sur les dents.

Et si l’eau vient s’aventurer dans le tuba, une soupape de purge empêche le liquide de pénétrer dans le tube. L’Aqua Sphere MP est plutôt destiné aux nageurs de bon niveau car son tube est d’un diamètre inférieur à ceux des autres références du marché.

Arena Swim Snorkel : le tuba frontal idéal pour les débutants

On ne présente plus la marque Arena qui règne dans les bassins et sur les podiums à travers le globe depuis la moitié des années 70 après avoir été créée par l’un des fils du fondateur d’une marque de sport aux 3 bandes. Grande innovatrice, la marque a par exemple été la première à utiliser un textile à base de fibre de carbone pour tisser des maillots et des combinaisons de compétition. Le Swim Snorkel est le modèle phare de tuba frontal d’Arena et il reste parfaitement adapté aux pratiquants débutants.

Le confort est le maître mot pour ce modèle de base vendu aux alentours de 30 euros. Pour l’embout buccal, le fabricant utilise un silicone relativement souple. Cela permet d’adapter facilement cet insert à sa propre bouche et d’utiliser le tuba pour enchaîner de nombreuses longueurs.

Les néophytes apprécieront également la souplesse de cette partie qui permet d’ôter et de remettre facilement le Swim Snorkel en bouche sans efforts. En pivotant à 360 degrés, le serre-tête contribue aussi au confort général du tuba.

La combinaison de ces deux éléments permet de ranger l’objet après usage et de discuter facilement avec son entraîneur ou ses camarades d’entraînement sans avoir à l’enlever complètement à chaque pose au bord du bassin.

Finis Glide : un tuba frontal hydrodynamique pour la performance

A l’instar du AquaSphere MP, le Glide de la marque Finis est bâti autour d’un tube au profil hydrodynamique, en forme d’aileron de poisson. Les ingénieurs de la marque californienne sont allés encore plus loin en concevant une forme de tuba aux courbes étudiées spécifiquement pour rester solidement en place, même dans les virages.

Les nageurs qui utilisent des palmes dans leurs entraînements et qui, par conséquent atteignent des vitesses plutôt élevées dans l’eau, recherchent principalement une pénétration optimale dans l’eau et la stabilité dans un tuba de natation.

La forme savamment étudiée du Glide, couplée à sa lanière réglable au millimètre près est idéale pour les sportifs en quête d’un tuba taillé pour la vitesse. Disponible en deux coloris (bleu océan et vert menthe), le Finis Glide est vendu pour environ 30 euros.

Une dernière longueur pour finir

Mais au fait pourquoi utiliser un tuba frontal et pas un tuba de plongée classique sur le côté ? La réponse réside en grande partie dans la capacité de cet accessoire à pénétrer facilement dans l’eau et dans sa stabilité.

Le tuba de natation vient s’appuyer sur le front du nageur alors que le tuba de plongée s’installe au niveau des tempes, sur la lanière du masque du plongeur. L’utilisation d’un tuba de plongée en natation introduirait donc un déséquilibre totalement indésirable et contre productif.

Les nageurs qui préparent une compétition ou cherchent simplement à progresser dans leur pratique doivent enfin garder à l’esprit que le tuba, comme les palmes ou les plaquettes, est une aide ponctuelle lors de leurs séances de travail.

Il ne faudra donc pas faire reposer tout un plan d’entraînement sur l’unique utilisation de cet accessoire. Dans le cas contraire, le risque est d’oublier les sensations de la nage normale sans accessoires et de se sentir perdu une fois donné le départ d’une épreuve.

Enfin, si vous envisagez d’utiliser votre tuba pour vos entraînements en eau vive, intégrez ce facteur à votre choix. Le plan d’eau sera logiquement plus agité qu’en piscine et un tuba exposé aux flots risque de se transformer en entonnoir !