douleur épaule natation
Partager cet article

Les blessures sont monnaie courante en natation, que ce soit pour les athlètes de haut niveau ou pour les amateurs. Il existe pourtant des moyens de prévenir ce type de blessure. Tout dépend souvent des mouvements et de la préparation. Voici quelques conseils pour éviter les blessures à l’épaule en natation.

Des blessures fréquentes

douleur épaule

La natation est un exercice exigeant qui exige un travail important au niveau des épaules. Les nageurs qui s’adonnent régulièrement à leur sport préféré peuvent faire des centaines de milliers de rotations des bras. Ce type de mouvement fait peser un stress important sur la musculature et l’articulation de l’épaule. Les épaules étant particulièrement exposées lors des compétitions.

La posture

posture

La posture que vous prenez en natation peut être adaptée de manière à minimiser les risques de blessure à l’épaule. Les mouvements peuvent aussi être légèrement modifiés. La posture peut être modifiée autant pendant que vous nagez qu’à l’extérieur de la piscine. En effet, la posture que vous adoptez pendant vos activités quotidiennes et au travail ont un effet sur votre musculature.

Une mauvaise posture implique une limitation de la mobilité de vos membres et vous altérez la quantité d’énergie que vous pouvez employer. Les situations de la vie quotidienne vous amènent à faire des gestes qui nuisent à long terme à votre musculature.

Le lit est l’endroit où vous passez le plus de temps et il faut être attentif à la façon dont vous dormez. Il est courant que des nageurs ressentent des douleurs à l’épaule au cours de la nuit. Ils doivent veiller à adopter une position qui n’aggravera pas la douleur à l’épaule. Il faut d’abord éviter de placer votre bras au-dessus de votre tête. Vous devez aussi éviter de rouler vos épaules vers l’avant.

En effet, un décalage à l’épaule a tendance à augmenter la douleur. Il est donc important de vous coucher à plat pour soulager votre épaule. Veillez à aligner vos épaules et votre cou. Si vous placez vos mains sur votre poitrine, vous arriverez à maintenir vos épaules dans une position adéquate. Au besoin, vous pouvez placer un oreiller sous votre coude pour vous aider à maintenir la main en position élevée.

La mobilité

colonne vertébrale

Les nageurs professionnels savent qu’il est important de maintenir la mobilité générale, surtout celle de la colonne vertébrale. Cette dernière est souvent négligée. Or, une mauvaise condition de la colonne vertébrale entraîne une réaction en chaîne qui se répercutera jusqu’aux épaules. Il est possible d’améliorer la colonne vertébrale en pratiquant des exercices simples.

Vous pouvez, par exemple, exercer une rotation de la colonne vertébrale en vous installant sur les mains et les genoux. Placez alors la main derrière votre tête et avancez votre épaule opposée en vous tenant par le coude. Faites pivoter vos épaules de manière à ce que les extrémités soient tournées vers le haut.

Les articulations

articulations

Il est aussi important de renforcer les articulations pour éviter le plus possible les douleurs à l’épaule. Les poignets ne doivent pas être fragiles. Il est important de faire des exercices pour améliorer leur état, même s’il ne s’agit pas d’un remède miracle contre les maux d’épaules. Il ne faut pas non plus abuser des exercices de ce type pour ne pas provoquer l’effet contraire.

Nager correctement

nager

Bien entendu, une mauvaise technique de nage causera des douleurs et des blessures à l’épaule. Il est nécessaire d’apprendre à effectuer les bons mouvements de manière à ce qu’ils deviennent naturels. Développer une technique adéquate est l’un des objectifs de base dans la pratique de la natation. Les exercices que vous faites hors piscine ne seront pas très efficaces si vous n’adoptez pas une bonne technique de nage.

Vous avez tout à gagner à améliorer votre technique. Non seulement vous éviterez les douleurs, mais vous obtiendrez aussi plus de puissance lors des compétitions. Les techniques pour le crawl et le freestyle doivent être bien assimilées. Une mauvaise entrée de main crée par exemple un mouvement de rotation du bras qui empêche les tissus mous de se contracter. La prise est moins ferme et il en résulte à la fois un effort supplémentaire et moins de vitesse.

Avec le crawl et le papillon, le contact avec l’eau doit se faire à plat. Il faut éviter d’attaquer l’eau en commençant par le pouce.

De ce fait, même si vous vous entraînez fréquemment, vous ne ressentirez pas nécessairement de douleur à l’épaule dans la mesure où vos mouvements sont effectués correctement. Ce n’est donc pas le nombre d’heures passées à l’entraînement qui sont en cause mais la qualité de la technique et des mouvements. Par exemple, balancer le bras derrière le corps pendant la nage peut causer des douleurs à l’épaule.

En freestyle, il est recommandé de balancer le bras et la main sur le côté. Pendant la phase de traction, la main ne doit pas s’écarter du corps lorsqu’il est en rotation. En même temps, il faut veiller à ce que ce mouvement devienne naturel.

Une fois que la douleur est ressentie, il est important de le signaler immédiatement. Vous devez être traité avant que la situation ne s’aggrave. Personne n’est mieux placé que votre médecin pour établir un diagnostic et redresser la situation. Vous l’aiderez à vous soigner en cherchant à identifier l’origine exacte de la douleur.

La préparation

Il faut déjà être en bonne condition physique avant de s’adonner à la pratique de la natation. Lorsque vous vous entraînez pour des compétitions, une bonne préparation est indispensable pour éviter les inconvénients et les douleurs à l’épaule. Même si vous pratiquez la natation à l’occasion, cherchez à prévoir du temps pour le réchauffement avant de vous lancer dans la piscine. Vous éviterez ainsi bien des problèmes et des blessures.

Certains experts estiment que l’on peut éliminer complètement les blessures à l’épaule avec une préparation adéquate. Si vous ressentez de fortes douleurs à l’épaule, c’est que vous devez porter une attention plus vive aux minutes qui précèdent la pratique de la natation. Il est certain que nager lorsque vous ressentez des douleurs vous limitera sur tous les plans.

Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque semaine le résultat de nos tests et astuces

Adresse e-mail non valide

Partager cet article