chaussures de marche et chaussures de running

Les chaussures de marche et les chaussures de running répondent à des besoins différents. Il ne faut pas confondre les unes avec les autres afin de profiter d’un certain confort pour vos activités. Le choix des modèles est vaste et vous êtes en mesure de trouver le style qui vous convient. Voici quelques différences entre les chaussures de marche et les chaussures de running.

Les avantages de chaque type de chaussure

chaussure de running

Il tombe sous le sens que les coureurs ne doivent pas se servir de chaussures de marche pour le running. Les chaussures de marche sont rigides et ne fléchissent pas assez pour supporter la course. Souvent, les chaussures de marche ne conviennent même pas pour la marche sportive.

À l’inverse, il est tout de même possible pour un marcheur d’utiliser des chaussures de running. S’il arrive à bien identifier les caractéristiques des chaussures, il peut trouver des chaussures de course qui conviennent très bien à la marche.

Les chaussures de course ont en effet plusieurs fonctions qui peuvent servir autant pour la marche que pour le running. La technologie permet aux concepteurs des chaussures de running de fabriquer des chaussures ciblant des besoins très précis. Les modèles sont très variés. Il en existe pour les athlètes et les marathoniens, tout comme il est possible de trouver une structure minimaliste qui convient aux coureurs occasionnels.

Les chaussures de course offrent différentes épaisseurs de semelles et de talons. Elles aident parfois à corriger certains défauts dans la structure du pied. Les concepteurs des chaussures de running arrivent maintenant à créer des modèles qui limitent les amortis et répondent à des critères d’homogénéité améliorée. Les marcheurs peuvent donc aussi en tirer profit. Elles peuvent aussi éviter les frottements et ainsi prévenir l’apparition d’ampoules.

Quant aux chaussures de marche, leur conception est bien différente. Elles sont fabriquées davantage en fonction du confort que de la performance. C’est pourquoi il est déconseillé aux coureurs de faire l’acquisition de chaussures de marche, même pour du running occasionnel. Des chaussures de marche conviennent parfaitement pour les courtes promenades, surtout si vous ne forcez pas le rythme.

Pour la marche fitness, il est recommandé de porter des chaussures souples, légères et plates. Il est donc nécessaire de bien examiner les chaussures avant de les acheter. C’est pourquoi il vaut mieux les essayer d’abord. Beaucoup de chaussures de marche sont trop lourdes et trop rigides.

En effet, les chaussures de marche de moins bonne qualité ne s’adaptent pas bien au pied et pèsent. La marche en est donc ralentie, ce qui est gênant même si la performance ne fait pas partie de vos priorités, car le pas en est automatiquement affecté. Les bons modèles de chaussures de marche ne sont pas si nombreux et vous n’avez donc pas autant de choix qu’il n’y paraît. C’est pourquoi les marcheurs plus sportifs préfèrent parfois acheter des chaussures de running.

Le rembourrage

rembourrage chaussure

Les chaussures de running ont besoin de plus de rembourrage que les chaussures de marche. Un effort supplémentaire leur est demandé. Les coureurs foulent le sol avec trois fois leur masse corporelle, contre une fois et demie pour les marcheurs. Les coureurs ont besoin d’un meilleur amorti au talon et à la partie avant du pied que les marcheurs. C’est pourquoi la publicité des grandes marques de chaussures de course insiste sur l’amorti.

Pour la marche, le rembourrage peut être plus léger. Plus de rembourrage ajouterait inutilement du poids. Il atténue tout de même les risques de lésions que les pieds pourraient subir pendant de longues promenades.

Les marcheurs sportifs devraient quant à eux chercher des chaussures légères offrant tout de même un minimum d’amorti. De cette manière, les jambes et les pieds ne souffriront pas même après un exercice plus intense. Les chaussures plates et minimalistes peuvent convenir à de courtes promenades et sont économiques, mais ne doivent pas servir à un exercice plus poussé.

Par exemple, si vous comptez marcher régulièrement sur une dizaine de kilomètres, les marcheurs peuvent choisir des chaussures de running rembourrées. Certaines répondent en même temps aux critères des bonnes chaussures de marche. Des chaussures à la fois légères et matelassées sont les modèles parfaits pour les marcheurs sportifs.

Le talon

talon

Le talon est l’élément clé qui assure la stabilité de la chaussure. Les coureurs ne frappent pas tous le sol de la même manière et avec la même partie du pied. La frappe peut se situer à l’avant du talon, au milieu du pied ou à la plante du pied. Tout le monde ne s’entend pas sur ce qui convient le mieux pour les coureurs. Chaque coureur doit analyser lui-même les chaussures de marche pour choisir celles qui s’adaptent le mieux à sa morphologie.

Quant aux marcheurs, ils n’ont pas besoin d’un talon particulièrement élevé. Ils frappent le sol avec le talon la plupart du temps. Il ne doit pas y avoir trop de différence de hauteur entre le talon et l’orteil. Le talon doit être au maximum de 8 mm. Encore une fois, il est préférable d’essayer la chaussure car il est difficile d’évaluer le talon au regard.

La flexibilité

flexible

La flexibilité est un autre aspect important, tant pour les chaussures de marche que pour les chaussures de running. Il faut appuyer sur le sol avec le bout de la chaussure et regarder à quel endroit elle plie. Beaucoup de modèles de chaussures de course fléchissent au niveau de l’arche ou du mi- pied. Certaines fléchissent plutôt du côté de l’avant-pied. Chaque modèle correspond aux besoins particuliers du coureur.

Quant aux chaussures de marche de fitness, elles doivent fléchir à l’avant-pied. Les simples marcheurs doivent pouvoir bouger leurs orteils et les pousser. Si la chaussure se plie à l’arche, le confort et la stabilité seront insuffisants. Des chaussures qui ne plient pas du tout sont à rejeter. Pourtant, beaucoup de chaussures de marche très populaires ne sont pas flexibles. Il est inutile d’en faire l’acquisition.

Abonnez-vous à notre lettre d'info gratuite
Adresse e-mail non valide