Top 4 Meilleures Tiges de Selle Télescopique pour VTT

selle VTT

La selle télescopique joue un rôle clé dans la pratique du VTT. Choisir la selle qui convient n’est pas toujours facile. Voici un choix qui vous permettra d’utiliser la meilleure tige de selle télescopique pour VTT.

1. Crankbrothers Highline

tige télescopique pour VTT: notre préférée
Crankbrothers Highline
Crankbrothers Highline
  • Montage facile
  • Qualité
  • Acheminement interne uniquement
  • Débattement
129,99 EUR sur Alltricks

Crankbrothers a considérablement amélioré sa réputation au cours des années et offre maintenant des accessoires de qualité, dont la tige de selle Crankbrothers Highline. Elle s’avère sûre et confortable. Même si la tige n’est pas légère, avec ses 700 grammes, elle satisfait la grande majorité des utilisateurs. Un léger bémol se fait cependant entendre quant à son ajustement qui peut être un peu difficile.

La selle Highline de couleur noire est très agréable au coup d’œil. Elle n’a pas de vitesse de réglage de retour, mais la plupart des utilisateurs n’en ont pas besoin et ne s’en plaignent pas. Elle se maintient toujours à une vitesse adéquate. La tige se fixe sans problème et se bloque exactement là où vous le souhaitez. Il n’y a pas de jeu dans le fonctionnement latéral.

L’ajustement est facilité avec le câble déjà installé. Il suffit de le passer à l’extérieur, de le serrer et de le fixer au guidon. C’est par le guidon qu’il est commandé. Cette caractéristique permet de manœuvrer dans les situations délicates sans lâcher le volant et en maintenant constamment sa direction. L’installation s’effectue facilement en alignant les flèches à l’endroit correspondant.

Les tests ont laissé voir certains problèmes de tension sur les câbles, mais rien de majeur. La plupart des éléments testés dans différentes situations ont démontré la stabilité et la fiabilité des Crankbrothers Highline. Le réglage permet d’ailleurs de tendre le câble à votre convenance. Un câble plus tendu permet d’atteindre une vitesse supérieure.

La barre de montage articulée de la Highline se fixe sur la partie sphérique du VTT. Elle est conçue en fonction du meilleur ajustement possible de l’angle et de la position qui vous conviennent le mieux. Vous pouvez y ajouter des couvre-selles colorés.

Le poteau du VTT peut être retiré pour faciliter l’installation. L’extrémité inférieure se dévisse alors avec le câble et l’actionneur. Vous n’avez ensuite qu’à le revisser pour entamer votre randonnée. Fabriquée en aluminium, la Highline est compatible uniquement avec les cadres avec passage de gaine en interne.

VTT selle telescopique

L’étanchéité du Highline est reconnue pour être de capacité supérieure avec les joints Trelleborg. Quant aux bagues de guidage de haute performance IGUS LL-Glide, elles assurent une grande souplesse, nécessaire pour les compétitions. La selle garantit un maniement lisse et facile pour toutes les situations rencontrées en VTT. Même sur les trajets les plus longs et les plus accidentés, vous maintiendrez un excellent contrôle.

Les Crankbrothers ne se voient pas encore fréquemment sur les pistes, mais c’est une question de temps. Ils permettent d’obtenir un excellent niveau de performance et les utilisateurs se montrent très satisfaits. La selle s’entretient facilement et n’exige pas une attention constante. Le rapport qualité prix est très intéressant. Le coût est d’ailleurs le même quelle que soit la longueur du trajet. Vous avez droit à une garantie de trois ans sur le produit.

2. RockShock Reverb Stealth

tige télescopique pour VTT: notre préférée
tige de selle téléscopique
RockShock Reverb Stealth
  • Fiabilité
  • Souplesse
  • Acheminement interne uniquement
  • Prix
359,99 EUR sur Alltricks

Fabriquée en alliage forgé, la tige de selle télescopique RockShock Reverb Stealth est dotée d’un système de fonctionnement qui la rend unique. En mettant au point la selle, les concepteurs se sont concentrés sur deux objectifs : la fiabilité et la souplesse. Le système qu’ils ont développé est simple et efficace. Le poids maximum du pilote est de 115 kilos.

RockShock offre aussi un levier avec une palette percée qui permet de bien s’y agripper sans qu’elle ne glisse des mains. La conception de ce système permet aussi de réduire le poids global et donc d’améliorer la performance. La selle RockShock Reverb Stealth offre un excellent rapport qualité prix.

La conception s’appuie entre autres sur un bouton reset qui permet d’amorcer à nouveau le système. Cette fonctionnalité est très pratique lorsque la tige commence à manifester des problèmes de suspension. Bien que révolutionnaire, ce bouton consiste simplement en une vis Allen. Elle sert à rééquilibrer le flux d’air et d’huile dans le système. En cas d’affaissement ou de rebondissement, il suffit de comprimer la vanne de purge pour activer l’auto réparation.

La tige de selle télescopique RockShock Reverb Stealth est faite pour durer longtemps. Elle nécessite très peu d’entretien. En effet, il suffit de changer les joints racleurs. Deux débattements sont possibles, soit 175 mm et 200 mm, de quoi s’adapter à n’importe quel type de pratique. L’acheminement interne assure une très bonne stabilité. Il est à l’abri quelles que soient les conditions sur la piste et quelle que soit la température.

La commande Triggy 1by utilisée par la RockShock Reverb Stealth est compatible avec les colliers ou les freins Sram.

3. Fox Racing Shox

tige télescopique pour VTT

La tige de selle télescopique Fox Racing Shox peut sembler chère, mais l’investissement en vaut la peine étant donné sa qualité et l’assurance de contribuer à une excellente performance. Elle est robuste et performante. Elle est conçue pour basculer entre le routage interne et externe. Elle est dotée du revêtement Kashima doré. La position peut être ajustée à volonté sur tout le débattement.

Pour le routage en externe, il faut accrocher le câble au niveau du collier de selle. La longueur du câble n’a donc pas à être modifiée lorsqu’il faut baisser ou remonter la selle. Il faut noter que l’option passage externe peut limiter un peu l’enfoncement de la tige dans le cadre.

La conception unique de la Racing Shox contribue à sa fiabilité avec son extrémité à crochet. Vous manœuvrez à l’extrémité pour le serrage et l’ajustement du câble. Tout le processus en est facilité. Le levier de commande de vitesse à action légère est disponible dans d’autres formats, notamment le format universel vertical. Il faut cependant payer un supplément.

Avec la tige selle pour VTT Racing Shox, les manœuvres à effectuer sont fluides, quel que soit l’état de la piste. Le contrôle et la vitesse sont très stables. Les différents tests ont démontré sa fiabilité. La tige de selle nécessite d’ailleurs un entretien minimal et ne requiert pas une attention particulière. Elle est faite pour durer. Le fonctionnement fluide est dû entre autres au système hydraulique gaz/huile comme sur les fourches Float.

Cette excellente performance fait paraître raisonnable le prix exigé pour la Fox Racing Shox. La version Performance est offerte sans le revêtement Kashima doré du poteau, ce qui permet d’économiser une cinquantaine d’euros. En vous servant d’un actionneur au guidon, vous pouvez même passer en mode externe. L’installation facile constitue l’un de ses atouts. La pression n’est cependant pas ajustable.

La manette est proposée en deux versions différentes, soit avec une commande gauche à levier horizontal ou encore vertical pour transmission double/triple. La première version est conçue pour la transmission mono. La manette peut se monter de n’importe quel côté. Quel que soit le type de manette, l’ajustement est facile, que ce soit en descente ou en montée. Le câble peut être installé sans outil. La Transfer Factory est d’un poids raisonnable à 560 grammes.

Pour la commande au guidon, deux choix sont possibles. Elle peut être en vertical, pour un montage sur un cintre comprenant deux commandes de vitesse. En horizontal, la commande est plutôt située au niveau du shifter gauche, pour l’utilisation en mono-plateau. Les deux options ont l’avantage d’être pratiques et peu encombrantes.

La Racing Shox est dotée d’une Spool Valve et d’un piston grâce auxquels il n’y a pas besoin de fournir de trop grands efforts en montée et en descente. Vous pouvez contrôler les fonctions en appliquant la pression adéquate sur le levier. La circulation d’huile s’ajuste selon les besoins et ont une influence sur la vitesse.

La Pressure Relief Valve est aussi très pratique en ce qu’elle régule la pression du système. En cas d’échauffement, l’huile se dilate.

4. XLC SP-T10

tige télescopique pour VTT: notre préférée
XLC SP-T10
XLC SP-T10
  • Solidité
  • Rapport qualité prix
  • Passage de câble externe
  • Notice en anglais
220 EUR sur Alltricks

La tige de selle télescopique XLC SP-T10 est reconnue comme l’une des meilleures sur le marché. Elle est légère et sans flexion. Le modèle est offert en plusieurs options. Le débattement est de 65 à 175 mm. La commande se situe au niveau du guidon. Il existe une version pour les câbles plus anciens. La KS LEV Integra satisfait la plupart des utilisateurs.

Avec son axe supérieur de grand diamètre, la XLC SP-T10 fléchit très peu, qu’il s’agisse de distances plus longues ou de pistes accidentées. Grâce à son faible poids, elle favorise un meilleur maniement du VTT et permet d’atteindre de plus grandes vitesses lors des compétitions. La ligne du VTT est affilée et permet une utilisation sans avoir besoin de nombreux passages de câble.

Fabriquée en aluminium, tout comme le levier de commande, la selle XLC SP-T10 est dotée d’une visserie en acier. Le chariot bas est aussi en aluminium forgé. La cartouche hydraulique est réglée grâce au réglage par air. Parmi ses atouts, mentionnons le système de guidage breveté, une première dans l’histoire de la marque.

petit guide VTT

guide PDF : comment choisir un VTT ?

1. Quel modèle pour mon budget ?
2. Quel VTT pour ma pratique ?
3. VTT semi rigide ou tout suspendu ?
4. VTT ou VTT électrique ?
5. Cadre en carbone ou aluminium ?
6. Quelle taille de roue ?
7. Choisir un VTT à sa taille ?

Télécharger le guide PDF gratuit
FAQ

Comment choisir sa tige de selle télescopique?

Choisir une tige de selle télescopique est absolument primordial pour bénéficier d’un véritable confort au cours de votre sortie à VTT. Alors pour faire votre choix, basez-vous sur des éléments objectifs comme le débattement, la longueur, le diamètre, la commande ainsi que le câblage interne.

Le débattement

En premier lieu, nous vous conseillons vivement de vous intéresser au débattement de la tige de selle télescopique. Sur ce sujet, il existe deux approches totalement différentes.

La première école consiste à choisir un débattement infini. De ce fait, vous avez la possibilité d’effectuer un réglage particulièrement précis et minutieux. La deuxième école consiste à utiliser un débattement fonctionnant uniquement par paliers.

La différence entre les deux technologies reste particulièrement importante. Si vous décidez de choisir un débattement infini, vous allez pouvoir trouver les hauteurs qui vous conviendront, sans le moindre souci. En effet, les différents réglages s’effectuent aussi bien avec une position haute qu’avec une position basse.

Néanmoins, cela demande un minimum de maîtrise pour arriver à faire systématiquement la même mesure lorsque vous avez besoin d’effectuer le réglage.

Si par contre, vous choisissez un débattement qui fonctionne uniquement par paliers, vous pourriez avoir une première sensation de contrainte, notamment si vous étiez habitué à l’autre système. Néanmoins, vous bénéficiez d’un avantage indéniable.

En effet, vous avez la possibilité de passer de l’un à l’autre sans la moindre contrainte et avec une très grande rapidité. Alors pour choisir le meilleur débattement concernant une tige de selle télescopique, nous vous conseillons tout simplement de porter votre dévolu par rapport au niveau de précision que vous souhaitez obtenir.

Si vous en avez l’opportunité, nous vous conseillons d’essayer les deux systèmes avant d’investir dans un débattement spécifique.

La longueur

Autre élément particulièrement important lorsque vous devez choisir une tige de selle télescopique : la longueur.

Vous n’y avez peut-être pas prêté attention, mais il existe certaines subtilités concernant cet élément. Deux critères distincts sont à prendre en considération dans votre choix.

Le premier élément concerne uniquement la longueur de la partie de la selle télescopique qui doit alors s’incruster au niveau du cadre. En effet, si vous disposez d’une longueur trop courte, vous ne pourrez pas positionner correctement votre tige de selle télescopique, ce qui engendrera bien évidemment une certaine instabilité.

Pour en être sûr, vous devez donc l’enfoncer suffisamment et vérifier que celle-ci n’oscille absolument pas. Pour vous aider à vous repérer au cours de cette opération, vous devez normalement disposer d’une ligne spécifique qui vous indique la longueur minimale à insérer au niveau de votre cadre.

N’ayez pas d’inquiétude pour la fixation, car la tige de selle télescopique se positionne et se fixe exactement de la même manière qu’une selle classique.

Le deuxième élément à vérifier sur la longueur de la tige de selle télescopique, concerne cette fois-ci la partie amovible. En effet, vous disposez d’un levier spécifique qui va vous permettre d’effectuer un réglage selon la position et le confort que vous désirez.

Le débattement correspondant à l’amplitude de mouvement possible et vous donnera des indications concernant la latitude de variations. Selon le fournisseur vers lequel vous vous orientez, vous pouvez avoir de nombreuses subtilités avec une longueur qui varie entre 75 et 300 millimètres.

Le diamètre

Maintenant que vous avez connaissance des deux premiers éléments essentiels dans le choix d’une tige de selle télescopique, vous devez vous intéresser à un autre paramètre crucial que l’on appelle le diamètre.

Son rôle est tout aussi important que les autres éléments évoqués précédemment et vous devez contrôler la compatibilité de votre équipement par rapport à votre VTT. En effet, si vous pensiez qu’il existe un diamètre standard, sachez que vous êtes dans l’erreur.

Le diamètre reste de toute manière variable d’un modèle à un autre. Néanmoins, il existe une certaine constante par rapport à la fourchette du diamètre qui oscille entre 21 et 32 millimètres.

Le diamètre le plus courant reste incontestablement de 27,6 millimètres. Avec un ajustement plus précis, vous avez une assise optimale en fonction du type de pratique et en fonction de votre morphologie. Surtout, vous allez vous prémunir contre les douleurs pouvant apparaître au niveau du dos, de vos mains ou des genoux.

Si vous prenez un diamètre de tige de selle télescopique trop important par rapport à votre VTT, celle-ci ne pourra pas s’encastrer. Dans le cas contraire, il y aura beaucoup trop de jeu, ce qui représente bien évidemment un risque pendant la conduite et un certain inconfort.

En effet, la tige de selle télescopique doit être parfaitement adaptée et vous devez rechercher cette information sur les caractéristiques techniques de votre VTT et de votre futur équipement.

Surtout faites bien attention au diamètre, car beaucoup trop de personnes négligent ce paramètre et se retrouvent finalement avec un équipement qui ne sera pas compatible.

La commande

Dès à présent, intéressons-nous aux différentes technologies possibles et à la commande de la tige de selle télescopique. La majorité des modèles existants sur le marché utilise la technologie Reverb.

En effet, celle-ci correspond à une combinaison astucieuse d’un ressort à air avec une cartouche hydraulique. Au niveau de la commande, vous aurez cette fois-ci le choix avec un dispositif mécanique ou avec une commande hydraulique.

Néanmoins, il existe certains modèles plus subtils comme le TRS et d’E13 qui prônent incontestablement un retour aux sources. C’est un pari audacieux et pourtant d’une très grande fiabilité avec un système mécanique fonctionnant avec une commande par câble et avec un ressort hélicoïdal.

Néanmoins, la majorité des tiges de selle télescopique n’utilise pas ce système.

Mais il est à noter que de nouveaux modèles font également leur apparition sur le marché en utilisant cette fois-ci des commandes électroniques. En effet, le VTT entièrement mécanique disparaît progressivement au profit de la technologie. Si les commandes électroniques connaissent un franc succès, c’est parce qu’elles suivent tout simplement les innovations au niveau de la transmission.

D’une manière générale, vous trouverez un positionnement au niveau du guidon, mais il existe une fois de plus des modèles plus subtils vous proposant une commande sous la selle.

À vrai dire, il ne s’agit pas d’un bon ou d’un mauvais système, mais simplement d’une question d’appréciation par rapport à votre confort et aux sensations de conduite.

Pour éviter la moindre erreur, nous vous conseillons une fois de plus de tester les différentes technologies, les différentes commandes ainsi que leur positionnement. C’est la meilleure façon de faire un choix réfléchi et d’assumer un style de conduite particulier.

Le câblage interne

Le routage des câbles est une question bien évidemment incontournable lorsque vous envisagez l’installation d’une tige de selle télescopique. En effet, la question du passage des câbles est un grand classique dans ce domaine.

Rassurez-vous, il existe toujours une solution et vous avez la possibilité d’utiliser deux stratégies bien distinctes.

La première solution consiste tout simplement à faire passer l’intégralité de votre câblage au niveau de la longueur du cadre. Bien que cette méthode reste facile à appliquer, ce n’est pas pour autant la façon la plus élégante d’effectuer le routage des câbles.

Comme vous pouvez vous en douter, la deuxième solution consiste à effectuer le passage des câbles à l’intérieur du cadre et du cintre. Nous vous recommandons cette deuxième solution, non seulement pour des questions esthétiques, mais également pratiques.

Si ce chemin est déjà utilisé par les commandes de vitesse, il suffit de suivre progressivement la même route. Bien évidemment, cette hypothèse reste uniquement valable si vous possédez un cadre creux.

Si par contre ce n’est pas le cas, vous n’avez d’autre choix que d’investir dans un système de commande fonctionnant sans fil. L’autre alternative consiste à utiliser une tige de selle télescopique avec une commande qui se situe directement en dessous de la selle.

Comment régler sa tige de selle télescopique?

selle VTT
Le réglage de la tige de selle télescopique s’effectue avant tout par rapport à la discipline que vous pratiquez. Si vous êtes plutôt un adepte du DH, le réglage sera particulièrement simple, car la majorité du parcours s’effectue en danseuse.

Pour la pratique du All mountain et de l’enduro, il existe une astuce particulièrement simple à reproduire. Dans un premier temps, vous positionnez votre talon au niveau de la pédale. Vous devez conserver la manivelle dans le même prolongement que votre tube de selle.

Si à ce stade vous avez votre jambe qui est tendue lorsque vous avez les fesses directement sur la tige de selle télescopique, alors vous savez que le réglage a été effectué à la bonne hauteur.

Bien évidemment, n’hésitez pas à faire un ajustement de quelques millimètres si vous remarquez que vous manquez légèrement de souplesse.

À vrai dire, il s’agit simplement d’une question de confort et de sensations. Si après votre premier réglage vous remarquez que vous n’avez pas de bonnes sensations, il suffira alors de modifier la tige de selle télescopique en fonction de votre ressenti.

Ou trouver sa tige de selle télescopique?

Voici des sites où trouver des tiges de selles:

logo alltricks
Avantages
  • Large choix
  • Grandes marques
  • Livraison offerte
  • Paiement en 3 ou 4 fois sans frais
Voir les offres
Decathlon
logo decathlon
Avantages
  • Prix réduits
  • Large réseau de magasins
  • Livraison offerte
  • Retours et échanges offerts 365 jours
Voir les offres
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.