caméra moto

Mis à jour le

Notre classement comparatif de caméra moto est basé sur nos propres tests et sur des centaines d’heures d’analyse. Il n’existe pas un meilleur modèle mais plusieurs. Tout dépend de vos besoins, de vos préférences et de votre budget. Suite à notre test, nous recommandons la Sena 10C Pro car cette caméra moto fait aussi intercom.

Quelle caméra moto choisir ?

Voici le classement comparatif des meilleures caméras moto classées par ordre de prix croissant :

1. Sena 10C Pro : caméra moto et intercom

caméra moto sena 10C

Caméra moto: notre préférée
Prix: EUR 362,66
Ancien prix: EUR 399,00
Sena 10 C Pro
  • Qualité d’ensemble
  • Intercom
  • Prix élevé
  • Pas 4K
362,66 EUR sur Amazon

La Sena 10C Pro est une dashcam avec intercom qui permet de communiquer avec un autre motard sur une distance de 1,6 km. Cette caméra embarquée pour moto est de grande qualité. Elle est robuste et légère tout en offrant de belles prises de vue que ce soit de jour ou de nuit. La Sena 10C Pro améliore les caractéristiques de la 10C en offrant notamment une qualité d’image vidéo en QHD 1440p/30 ips ou 1080p/30 et /60 ips.

caméra sur casque

Fixé sur le casque, ce bijou de technologie ne pèse pas plus de 90 grammes. Il vous évitera d’avoir deux appareils distincts obligeant à nombre de manipulations de pose et de dépose surtout dès que l’on s’éloigne de sa moto et de devoir affronter une multiplicité des commandes. Il a de plus l’avantage d’être résistant à l’eau lui autorisant une utilisation par tous les temps.

En plus de ses fonctionnalités d’intercom, il filmera vos trajets et enregistrera le son de votre voix qui pourra être associé aux diverses sources sonores arrivant dans les haut-parleurs. Conserver vos souvenirs, réaliser des séquences pour améliorer sa conduite, servir d’éventuelle(s) preuve(s) dans le cadre d’un contrôle ou d’un accident de la circulation etc…, les exemples ne manquent pas pour l’adopter.

Son usage n’est pas réservé aux motards circulant sur routes ouvertes, la Sena 10C Pro a aussi sa place sur circuit ou en tout terrain. Il sera d’une aide précieuse dans bien d’autres domaines sportifs ou non et parfait pour le motovlogging. Vous trouverez ci-dessous les résultats du test de cette caméra moto effectué par Yann.

Contenu de la boite

composants caméra moto sena 10C

Comme pour chaque produit de la marque, la présentation du coffret est soignée. Au premier plan le module, au-dessous les accessoires rangés dans des sachets individuels et les guides de démarrage rapide édités en plusieurs langues.

  • le module SENA 10C Pro
  • 1 platine de fixation au casque par pince
  • 1 platine de fixation par collage 3M
  • 1 micro perche livré avec un support de maintien et ses 2 bonnettes
  • 1 micro filaire
  • le kit haut-parleurs
  • un câble prises USB Micro USB (recharge et connexion ordinateur)
  • un chargeur allume-cigare
  • un kit patch 3M pour la fixation des éléments
  • le Guide de démarrage rapide

Une visite sur le site Sena vous permettra d’avoir accès au « Manuel d’utilisation ». Vous en profiterez pour télécharger les applications de configuration de votre appareil destinées à votre ordinateur et à votre smartphone, qu’il soit Apple ou Android.

L’application sur ordinateur Sena Bluetooth Device sert à mettre à jour le firmware, choisir la langue des instructions vocales, paramétrer l’intercom et rétablir les paramètres par défaut.

L’application sur smartphone Sena Utility permet d’afficher le Guide de démarrage rapide ainsi que le Guide de l’utilisateur et de pamamétrer l’intercom. L’application Sena camera vous servira à paramétrer la caméra photo et vidéo.

Installation

fixation caméra moto sena 10C

Tout est clairement détaillé sur les documents du constructeur et de nombreux didactitiels sont accessibles en ligne. Personnellement, j’ai privilégié le système de fixation par pince avec son serrage sur le casque par 2 vis BTR. Le module vient ensuite se clipser sur une platine mobile pour l’ajustement de d’inclinaison verticale. Le réglage de l’angle de prise de vue, variable de 0° à 30°, est assuré par la bague tournante de l’objectif de la caméra.

Le constructeur annonce 2 heures d’autonomie en enregistrement vidéo et 17 heures en appel. En mode vidéo, la caméra s’arrêtera d’elle-même dès que la batterie n’aura plus assez de ressources pour son fonctionnement mais une réserve est allouée pour assurer les fonctions de l’intercom.

Personnellement, j’effectue toujours une charge lente de la batterie intégrée pour assurer une capacité d’utilisation optimum avant une toute première utilisation. L’appareil pouvant fonctionner sous alimentation externe, j’en évoquerai les avantages dans la partie vidéo.

Les commandes du module se font au moyen de 2 boutons et d’une molette, tous trois facilement accessibles. Une lecture attentive de la documentation suivie de quelques manipulations sera sans doute nécessaire pour l’apprentissage des commandes. Rassurez-vous, elles sont très intuitives et elles disposent, si on le souhaite, d’instructions vocales intégrées.

Certaines commandes peuvent aussi être pilotées par commande vocale avec les Smartphones compatibles. La SENA 10C Pro est Bluetooth 4.1 qui apporte un confort pour le couplage des appareils et leur communication. La liaison avec ces derniers est pratiquement instantanée dès la mise en route du Sena 10C Pro.
Le Wi-Fi est quant à lui utilisé pour la caméra.

Intercom

caméra sena 10c
L’ensemble des nombreux paramétrages audio est accessible depuis votre smartphone avec l’application Sena Utility.

Comme 4 personnes peuvent converser en réunion, le couplage avec d’autres intercoms de la marque n’a pas posé de problème, pas plus avec chacun de mes intercom BT-S2 via le couplage intercom universel.

La portée du Sena 10C Pro annoncée est de 1,6 Km en terrain découvert. Les distances de portée respectives des appareils reliés entre eux sont à prendre en compte. Avec un Intercom Sena SRL2 aux mêmes caractéristiques, les tests réalisés en terrain découvert par beau temps donnent des résultats bien au-dessous de ces chiffres puisque que le décrochage intervient entre 400 et 500 m. Pour autant, nous avons chacun été unanime sur la qualité 5/5 du son.

Une fonction à retenir, l’Audio Multitasking qui vous permet d’entendre 2 sources à la fois. Par exemple, lors d’une liaison par intercom ou lors d’un appel téléphonique, vous continuez à recevoir en arrière plan les instructions GPS. La possibilité de régler le volume sonore de chacune des 2 sources est un plus. Toutefois, avec Multitasking le bénéfice de l’écoute en qualité HD disparaît ! Souhaitons que SENA propose une version Firmware qui y remédie.

L’écoute de la radio FM intégrée est bonne dans la zone de couverture de l’émetteur. Le système RDS AF n’étant pas toujours opérant, une connexion par Internet est parfois préférable.

Après 90/100 Km/h, les phénomènes acoustiques perturbateurs que j’ai décrits dans mes précédents tests intercom viennent altérer la qualité de l’écoute dans le casque. La technologie Advanced Noise Control réduit le bruit de fond pour une meilleure réception. Un amélioration qui bénéficiera bien évidement à la partie son de vos enregistrements vidéo.

Après les tests audio, je constate une amélioration de la qualité du son qui était déjà très appréciable avec cet autre intercom, tout au moins pour mon oreille. Plus de basses, plus de médiums et d’aigus comme j’ai pu m’en rendre compte avec les réglages de l’équaliseur de l’iPhone.

Caméra

caméra moto

La 10C Pro filme en Quad HD (1440p/30ips ou 1080p 30/60ips) avec une résolution de 3,7 MP (16:9). Comprenez « P » pour pixel et « IPS » pour image par seconde et un capteur de 3,7 millions de pixels.

Le champ de vision est de 135 degrés. L’intégration du son dans votre vidéo est assurée par le système Audio Mix. En plus de filmer, cette caméra prend des photos avec prises de vue unique, en rafale et en accéléré. La capacité maxi de la carte mémoire Micro SD est de 64 Go.

Le paramétrage le plus facile se fait via l’application Sena Camera App, le 10C Pro étant alors relié en Wi-Fi avec votre smartphone. Plusieurs menus sont proposés dont les différentes résolutions, les vitesses d’enregistrements vidéo et les modes de prises de vue photo.

Avec cette même appli, l’écran de votre smartphone vous servira de moniteur de contrôle, indispensable pour le cadrage. Le décalage à l’écran est d’environ 1,5 seconde. Le suivi de la séquence vidéo est bien évidemment à déconseiller.

Le constructeur annonce une autonomie de 2 heures. C’est le temps que j’ai relevé lors de mes essais en intérieur à partir d’une charge à 100 %, le casque posé sur une table dans une pièce à 20°. Dans ces conditions la caméra filmait en 1440 pixels 30fps sans retour vidéo. Avec le Wi-Fi assurant le retour vidéo sur mon iPhone SE, l’autonomie passe à 1H40.

Point fort, le Sena 10C Pro est prévu pour fonctionner sous alimentation externe, il peut être relié à une prise allume cigare mâle avec le cordon livré dans le pack. Pour ma part, je préfère l’usage d’une batterie externe pour garder mes amplitudes de mouvements. De nombreux modèles aux capacités variées se logent dans une poche.

Une carte mémoire Micro SD de 64 Go offre une possibilité moyenne d’enregistrement vidéo de 4h24 en 1440p/30 ips ou en 1080p/60 ips. En 1080p / 30 ips, c’est plus du double avec 9 h 30 minutes ! Je n’oublierai pas de parler du mode tagging qui permet de faire des enregistrements en boucle en filmant des rushes de 3 minutes. Quand la carte mémoire est pleine, le premier enregistrement est effacé pour laisser place au nouveau.

Lors des trajets routiers, quand je souhaite obtenir la meilleure définition d’image, je privilégie le 1440p/30ips après j’adapte mon choix suivant l’usage et la destination de mes vidéos. Plus de grain ou de neige au visionnage 1080p/30ips ce qui est tout à fait compréhensible. Chacun choisira ce qui lui convient le mieux suivant l’utilisation et les circonstances.

Cette caméra ne possède pas de stabilisateur d’images mais elle s’en sort quand même bien. Par contre, l’ajustement automatique de l’exposition pourrait être amélioré. L’image est affectée au passage des zones claires et sombres, ce qui est parfois dommageable au visionnage.

caméra moto sena 10C

Définir par des mots la qualité de prise de vue n’est pas chose aisée. Aussi, vous trouvez des exemples de rushes sur internet. Pour ma part, je dirais qu’en plein jour, les vidéos sont plus que correctes. En basse lumière, par exemple dans un tunnel éclairé, l’image est nette en dehors des « scintillements » sur certaines zones comme les panneaux signalétiques.

De nuit, en traversée de ville éclairée, la qualité d’image est surprenante. La nuit, en rase campagne, avec comme seule source de lumière l’éclairage de votre moto, le bruit altère fortement la vidéo mais cela reste encore acceptable pour ces prises de vues dans des conditions extrêmes. Pour une caméra non professionnelle cela retiendra l’attention.

caméra nuit

Conclusion du test

Pour le positif, la Sena 10C Pro de part sa miniutarisation, son faible poids et ses fonctionalités vous séduira. Ses commandes instinctives, ses instructions vocales et ses logiciels dédiés accessibles à partir de votre smartphone et ses mises à jour avec votre ordinateur sont vraiment des points positifs qui vous en facilitent la prise en main et son utilisation.

Sena a été et est encore le seul fabricant sur le marché à proposer une caméra / intercom. Pour la partie intercom, la marque a fait ses preuves. Pour ce qui est de celle de l’image, sa caméra ne peut égaler le leader en la matière. Elle ne joue du reste pas dans le même registre mais elle n’a pas à rougir de ses prises de vue en QHD 1440p/30ips, loin de là. Ajoutons à cela le son en prise directe avec la possibilité de mixage des sources audio, vous comprendrez que c’est un vrai 2 en 1.

Côté inconvénients, un câblage intégré au support comme celui de l’intercom Sena 20S aurait été préférable. Autres bémols, le cache caoutchouc d’objectif se détache trop facilement et il n’y a pas de support pour recevoir la bonnette de caoutchouc d’objectif. Autre aspect négatif, l’appareil est livré avec des instructions vocales paramétrées en anglais et ne dispose pas de stabilisateur d’images.

Au final, après avoir remédier au problème du cache objectif, le Sena 10C Pro a pris place sur mon casque, je l’utilise la plupart du temps en mode tagging pour mes déplacements ponctuels. Je le passe en mode « vidéo normal » pour mes balades, de quoi enrichir ma « médiathèque ».

2. Campark ACT76 : caméra type GoPro pour casque

Promo
Campark ACT76 Caméra Sport 4K Ultra HD...
214 Commentaires

La Campark ACT76 est une très bonne action cam type GoPro. Dotée d’un capteur 4K UHD, le constructeur chinois nous propose ici un très bon produit qui sera utilisé pendant vos plus belles balades sur votre fidèle moto… Mais pour d’autres occasions également ! Campark est une marque trop méconnue du grand public, mais ne cesse de croître en popularité depuis quelques mois.

Rentrons dans le vif du sujet : la qualité des vidéos. Comme nous l’avons mentionné plus haut, ce modèle de dashcam est doté d’un capteur 4K capable de filmer des vidéos en ultra HD en 2160p avec 30 images/seconde (autrement dit, en résolution maximale de 3840 x 2160) ou en 1080p avec 60 images/seconde. Un sérieux atout afin de visionner ses souvenirs sur les écrans compatibles. Sachez également qu’une telle résolution permet de retravailler et zoomer vos séquences en gardant un excellent confort de lecture.

En plus de pouvoir capturer des vidéos en 4K, un mode photo vous permettra de prendre des clichés pendant vos ballades, grâce à un capteur de 16 MP. La qualité des photos est excellente ce type d’appareil et vous permet de capturer vos meilleurs moments. La gestion de la lumière et du bruit sur vos vidéos est également bonne, mais montre ses limites dans des environnements très sombres. Côté angle de vue maximal, les 170 degrés sauront capturer de nombreux détails sur vos trajets.

L’Act76 de Campark dispose d’une connectivité WiFi afin de profiter de la 4G de votre smartphone. Comment ça marche ? Sans dépasser 8 mètres de distance (comme mentionné par le constructeur), votre portable pourra servir dans un premier temps de télécommande pour accéder au menu de l’appareil (réglages de la prise de vue, triage des fichiers…) puis pour partager directement vos souvenirs sur internet. Cette option se révèle très utile pour les aventuriers désireux de partir un certain temps en moto.

Pour 61 g et des dimensions de 58 x 40 x 29 mm, l’appareil adopte une forme propre aux caméras sports type GoPro et dispose d’un petit écran LCD de 5 cm (résolution de 960 x 240) afin de visualiser un aperçu de vos vidéos et clichés. Il y est aussi possible de paramétrer totalement l’appareil pour optimiser l’utilisation (estimée à 1 heure et 30 minutes en capture vidéo de 1080p et 60fps). Le stockage se réalise sur carte SD (la capacité maximale supportée est de 32 Go).

Avec une étanchéité de plus de 30 mètres, les utilisateurs pourront même en profiter dans un contexte aquatique ou en plongée sous-marine. Bref, vous l’aurez compris, la Campark ACT76 est un excellent choix pour les motards adeptes de sports en tout genre.

Suivant le modèle de votre casque, il sera nécessaire d’acheter un système de fixation compatible avec celui-ci, que vous trouverez sans aucun problème un peu partout.

3. MIO MiVue M560 : caméra embarquée pour casque moto

Promo
MIO MiVue M560 Caméra Embarquée pour...
5 Commentaires

La caméra embarquée MIO MiVue M560 est un bon modèle pour la qualité vidéo grâce au capteur Sony. La particularité de ce produit ? L’alliance avec la marque Sony afin de garantir les meilleures vidéos possibles ! Grâce à un capteur très performant, une batterie de qualité et une conception élaborée, ce modèle se démarque en devenant rapidement un des standards dans le domaine.

Mio est une marque taïwanaise spécialisée dans l’équipement automobile et moto. Pleinement installée dans chaque pays du globe, la marque asiatique a démocratisé le GPS en proposant des produits à tarifs accessibles à l’époque. Aujourd’hui, Mio s’est diversifié dans les divers équipements high-tech, jusqu’à proposer une gamme de caméras embarquées de qualités grâce à une collaboration avec Sony, un autre géant dans plusieurs domaines de l’audio/visuel. En l’occurrence, Sony a répondu présent ici avec un capteur séduisant et efficace.

Capteur Sony efficace ? La majorité des utilisateurs vous le diront : c’est un grand oui. Avec une capacité d’enregistrement en 1080p pour 30 images/seconde et une ouverture en verre de F1.8, la qualité des vidéos après plusieurs tests est au rendez-vous. En clair, que vous soyez sur le chemin d’une ballade en journée ou soirée, il sera difficile de rater l’enregistrement de vos souvenirs. La lentille de Sony est impressionnante d’efficacité et ne vous laissera pas de marbre (notamment grâce à son angle de vision de 130 degrés).

Côté batterie, la charge pleine permet pas loin de 2 heures et 30 minutes d’utilisation (données également indiquées par le constructeur). La MIO MiVue M560 offre ainsi une durée de vie maximale en associant la puissance et l’expérience de Sony et de MIO.

Pour seulement 77 g, l’appareil se veut relativement petit (90 x 30 x 30 mm) et ressemble à s’y méprendre à une petite lampe torche. Encore une fois, le savoir-faire de Mio vous offre un produit solide malgré sa taille et son poids, afin de profiter au mieux de vos ballades en moto. Ce produit se veut également simple de par son utilisation et épuré en se débarrassant de toutes les options inutiles.

La caméra embarquée MIO MiVue M560 est livrée avec tous ses accessoires de fixation. En seulement quelques minutes (en comptant le déballage), l’appareil est fixé sur le casque pour immortaliser vos moments. Le logiciel MiVue Manager est y également livré (utile pour gérer la vitesse en lecture sur ordinateur ou encore partager rapidement ses vidéos).

Notez que ce produit est étanche et ne dispose pas d’un système de stockage interne. Une carte SD (jusqu’à 32 Go) sera indispensable pour l’enregistrement, mais une connexion directe par câble USB sur un ordinateur dispense le retrait du support de stockage.

Comment fixer une caméra moto ?

Fixer un appareil de plusieurs centaines d’euros peut être une véritable hantise pour de nombreux utilisateurs. Pourtant, pour les modèles de caméras spécialement conçus pour les motards, aucune inquiétude ne doit traverser votre esprit.

En effet, il s’agit là de produits et accessoires spécialement étudiés pour tout type de situation dès que la fixation est effectuée et vérifiée. Evidemment, partir sans avoir réglé correctement l’appareil se résultera, dans la plupart des cas, par une chute fatale.

Les caméras moto se fixent sur le casque (au-dessus ou sur la tranche suivant le modèle et les préférences). Après avoir suivi le schéma indiqué sur le mode d’emploi (propre au constructeur), pensez donc à vérifier plusieurs fois que la caméra est correctement maintenue.

Pour les caméras type Gopro (utilisables dans plusieurs contextes), la caméra sera maintenue sur le casque ou même directement sur votre moto. Avec des vibrations importantes, nous vous déconseillerons néanmoins cette deuxième solution. En cas de cassure d’une fixation, pensez à récupérer l’ensemble des pièces pour profiter de la garantie obligatoire du constructeur.

Sachez, tout de même, que l’ensemble de ce type de produits est parfaitement conçu pour des utilisations extrêmes. La solidité est indéniablement au rendez-vous afin de vous faire profiter de toutes vos excursions (en temps ensoleillé, pluvieux…). Pour information, les adorateurs de moto-cross s’en servent de plus en plus régulièrement.

De plus en plus simple, la fixation de votre caméra préférée se voit également facilitée par des modèles pensés pour être utilisés par tous.

Quelles caractéristiques doit avoir une caméra moto ?

Tout comme un intercom moto, s’orienter pour l’achat d’une caméra moto peut être un véritable parcours du combattant, il est donc intéressant de faire la liste des options souhaitées pour trouver le produit qui vous convient.

L’utilisation de votre caméra

Avant d’acheter votre caméra, pensez à quel type d’utilisation vous souhaitez en faire. Souhaitez-vous une caméra pour moto ? Souhaitez-vous un appareil utilisable dans d’autres situations (telles que les utilisations exclusives en milieu nocturnes, en plongée sous-marine) ?

La qualité du capteur de la caméra

Suivant votre budget et comme pour une caméra embarquée voiture, intéressez-vous à la qualité du capteur :

  • Quelle résolution maximale est possible et jusqu’à combien d’images/seconde ?
  • Tout comme un appareil photo, l’ouverture de l’appareil permet-elle d’enregistrer dans la pénombre ?
  • L’angle de vue (en degrés) est-il élevé ? Pour rappel, plus l’angle est optimisé, plus la capture se fera en « largeur » afin de saisir un maximum de détails.

Si la qualité du capteur convient parfaitement à vos attentes, intéressez-vous aussi à la qualité sonore qui accompagnera la vidéo. En constatant objectivement le test des nombreux produits, la qualité est au rendez-vous sur la plupart des modèles de marques réputées dans le domaine. Il convient donc de choisir sa Dashcam ou Action Cam en restant sur des modèles qui ont fait leurs preuves.

La robustesse

De même, pensez également à la robustesse du produit. Tout comme l’utilisation des caméras Gopro, l’appareil sera soumis régulièrement à des vibrations ou légers chocs (contre le casque). Préférez donc un produit avec une garantie intéressante afin de prévenir d’éventuels problèmes.

Les options de la caméra

Enfin, pour sélectionner la meilleure caméra moto pour vos futures utilisations, certaines options supplémentaires pourront vous séduire et orienter vos choix :

  • La possibilité de prendre des photos.
  • Un système Bluetooth pour une synchronisation avec un smartphone.
  • Un système wifi également synchronisable avec votre smartphone.
Abonnez-vous à notre lettre d'info gratuite
Adresse e-mail non valide