s'équiper pour le VTT

Quel équipement essentiel est nécessaire pour le VTT ? La pratique du VTT implique, outre un VTT, l’utilisation d’un certain nombre d’équipements adaptés. Pour les habitués du vélo tout terrain, la réponse est évidente. Un vététiste averti dispose déjà de tout le matériel nécessaire. Pour des débutants en revanche, ce n’est pas toujours le cas. Ce petit guide explique comment s’équiper pour le VTT.

1. Le vélo tout terrain

Il est possible de trouver un VTT bon marché en ligne mais il est trop facile pour un débutant de faire un mauvais choix et de se retrouver avec un modèle inadapté. Pour une première acquisition, il est recommandé de demander conseils directement à un magasin de vélos. Il pourra vous aider à choisir le meilleur VTT pour débuter. Il faudra faire le choix entre trois principaux types de VTT:

1. Rigide: Un vélo rigide n’a pas de suspension. Il a l’avantage d’être moins cher, plus léger et de demander moins d’entretien. Mais sur des pistes difficiles il est beaucoup moins confortable et plus difficile à manier. Un vélo rigide est toujours préférable à un vélo avec une mauvaise suspension. Il coûte beaucoup moins cher et peut faire l’affaire pour débuter.

2. Semi-rigide: c’est un vélo avec une suspension à l’avant et sans amortisseur à l’arrière. Ce type de vélo vous aide à affronter des terrains moyennement accidentés. Il est moins lourd et coûte moins cher qu’un vélo tout suspendu. C’est le type de vélo recommandé pour la pratique du cross-country. Le cross-country VTT parfois noté XC ou X-country, consiste, pour tous les coureurs qui s’élancent en même temps, à effectuer un certain nombre de tours d’un circuit aux terrains variés, le plus vite possible.

3. Tout-suspendu: les VTT tout-suspendus contiennent une suspension à l’avant et un amortisseur à l’arrière. Cette double suspension améliore le confort et l’adhérence. Avec sa bonne maniabilité, ce type de vélo convient sur des terrains très accidentés. Un VTT avec une fourche suspendue pèse plus lourd et coûte plus cher.

2. Le casque

Le casque est le principal équipement de protection individuelle du vététiste. Il existe des casques spécialement conçus pour la pratique du VTT. Dans la plupart des cas, un casque VTT couvre uniquement le haut de la tête. Pour certaines disciplines comme le vélo de descente, il peut s’agir un casque intégral qui protège également le visage avec une mentonnière fixe ou amovible rattachée à la coque du casque.

Les modèles de casques VTT sont de plus en plus diversifiés et adaptés à des pratiques spécifiques. Vous devez donc effectuer votre choix en prévoyant le type d’activité que vous pratiquerez, que ce soit la randonnée ou l’enduro. Il faut aussi tenir compte de certaines caractéristiques comme la taille, le système MIPS, le confort ou la sécurité. Le coût est aussi un facteur essentiel. Il est possible de trouver de très bons casques à 30 euros mais le prix de certains modèles peuvent grimper à plus de 100 euros.

3. Les gants

Les gants ne sont pas obligatoires à porter pour faire du VTT mais c’est une bonne chose d’en avoir en cas de chute. Une bonne paire de gants améliore le confort et réduit la gêne occasionnée par les vibrations du vélo. Des gants pour VTT ont des protections en gel sur la paume de la main stratégiquement positionnés apporte du confort et une protection supplémentaire en cas de chute.

Il existe de nombreuses marques sur le marché avec différents niveaux de rembourrage et d’isolation. Pour l’été, le mieux est d’avoir des gants de VTT courts. Mais pour faire du VTT quand il fait froid, il est préférable d’avoir des gants de VTT hiver.

4. Les outils de réparation de crevaison

Les crevaisons sont inévitables en VTT mais ne doivent pas vous ralentir longtemps si vous avez le matériel nécessaire. Une mini pompe VTT fiable et un kit de réparation de crevaison sont deux éléments importants à ne pas oublier. Cela vaut également la peine d’acheter un multi-outils pour pouvoir effectuer des réparations de base en bordure de piste.

5. Une paire de lunettes

Une paire de lunettes claires ou teintées protège les yeux des projections, des insectes, du vent et de la végétation. Il n’y a rien de plus énervant que de rouler et de prendre dans l’oeil un moucheron ou un autre objet volant.

Dans certains cas, les lunettes VTT sont livrées avec 3 verres différents. Un verre transparent peut être porter toute l’année et permet de ne pas être plongé dans l’obscurité lorsque vous entrez dans une zone boisée. Un verre plus teinté sera comme des lunettes de soleil.

6. Les autres équipements pour le VTT

Les autres équipements ne sont pas essentiels mais peuvent améliorer le confort ou la sécurité. Pour les descentes, les genouillères peuvent être un équipement de protection très utile.

Pendant l’été, un sac hydradation VTT permet de boire plus facilement et de conserver une grande capacité d’eau à bonne température. Pendant l’hiver, un set d’éclairage Led VTT est efficace pour éclairer un chemin la nuit ou par faible luminosité.

Pour un meilleur confort, un vététiste peut s’équiper d’une bonne paire de chaussures VTT pour pédales plates ou de chaussures VTT pour pédales automatiques.

Abonnez-vous à notre lettre d'info gratuite
Invalid email address