chaussures running femme

Pour marcher confortablement, il est indispensable d’avoir de bonnes chaussures. Dans le cas contraire, vous risquez d’avoir des ampoules ou des blessures au niveau des pieds. Voici notre petit guide pour vous aider à bien choisir vos chaussures de marche !

Les différents types de chaussures de marche pour femme

chaussure de marche femme

Les chaussures de loisir

Très populaires, les chaussures de loisir sont largement utilisées par les randonneurs débutants. En raison de leur tige basse, elles sont généralement confortables, souples et légères. De plus, elles ont des semelles plus épaisses et plus cramponnées en comparaison avec les chaussures de sport. De ce fait, elles présentent moins de risques de blessure.

Ceci dit, elles sont moins pratiques en dehors du bitume en raison de leur adhérence insuffisante. En outre, elles ne sont pas imperméables et ne protègent pas convenablement les pieds sur des terrains accidentés. Les chaussures de loisir conviennent donc plus particulièrement pour des petites randonnées en ville ou sur des chemins faciles.

Les chaussures d’approche

Les chaussures d’approche sont polyvalentes et combinent les avantages des chaussures de randonnées et des chaussures d’escalade. Elles sont très confortables et conviennent parfaitement pour de longues randonnées.

À l’instar des chaussures d’escalades, elles sont dotées d’une couche en caoutchouc ultrarésistant qui contribue à optimiser l’adhérence sur des rochers ou des terrains accidentés. Toutefois, elles ont un inconvénient non-négligeable : elles sont moins pratiques dans des régions très froides ou très chaudes à cause de leur mauvaise isolation thermique.

Les chaussures de randonnée

À mi-chemin entre les chaussures de loisir et les chaussures de trek, les chaussures de randonnée sont généralement à tige montante. Elles offrent plusieurs avantages :

  • Elles sont légères.
  • Elles offrent un excellent maintien.
  • Elles offrent une bonne accroche et une excellente adhérence.
  • Elles présentent une bonne isolation thermique.

Par contre, elles sont moins imperméables et ne conviennent donc pas pour une utilisation dans des conditions météorologiques extrêmes.

Les chaussures de trek

Bien qu’elles ressemblent aux chaussures de randonnée, les chaussures de trek sont généralement plus résistantes et présentent de meilleures caractéristiques en termes d’adhérence, de maintien, d’imperméabilité, de confort, et de rigidité. Elles sont souvent dotées de renforts latéraux et de pare-pierres qui offrent donc une meilleure protection. Les chaussures de trek conviennent plus particulièrement pour des grandes randonnées ou de longues marches en montagne.

Les chaussures de trail

Les chaussures de trail sont conçues pour courir sur des sentiers ou des terrains dont la surface est accidentée ou inégalée. Malgré qu’elles ne soient pas spécialement faites pour les randonnées, elles représentent un bon choix pour les randonneurs à la recherche de chaussures souples, légères et qui adhèrent bien sur le sol.

Les chaussures de running

Les chaussures de running (ou de course à pied) sont généralement à tige basse. Elles sont polyvalentes et conviennent également pour la randonnée ou la marche sportive. Les niveaux de souplesse et de maintien varient selon la marque et les technologies utilisées pour la fabrication des chaussures.

Les points à vérifier pour bien choisir des chaussures de marche pour femme

controle

Maintenant que nous avons passé en revue les principaux types de chaussures de marche, regardons en détail les points à vérifier lors de l’achat d’une paire de chaussures de randonnée pour femme :

L’utilisation

À chaque chaussure son utilisation ! Le premier critère à prendre en considération est l’utilisation prévue des chaussures. Avant de faire votre choix, demandez-vous quelle sera l’utilisation principale ? Petite randonnée en ville, marche sportive, trek, etc. Pour les randonnées de ville, une chaussure de loisir est largement suffisante. Par contre, pour une utilisation plus poussée, il faudra choisir des chaussures bien adaptées.

La qualité des matériaux

Le marché regorge de chaussures dont la qualité de fabrication varie d’une marque à une autre. Généralement, il faut porter une attention particulière à la qualité des matériaux constituant la chaussure (tige, doublures, semelle interne, semelle intermédiaire, pare-pierres, etc.).

Les tiges de chaussures en cuir sont très souples, résistantes, et imperméables. Les tiges en nubuck sont plus fines et plus respirantes. Toutefois, elles sont moins résistantes et durables que celles en cuir. Par ailleurs, les tissus synthétiques sont de plus en plus utilisés en raison de leur faible coût. Ils procurent une bonne respirabilité, mais ne sont pas imperméables.

La semelle

La semelle est un composant-clé de la chaussure car elle assure le contact entre le pied et le sol. En effet, sa qualité conditionne le niveau d’adhérence et la qualité d’amorti.

La semelle extérieure est généralement fabriquée de caoutchouc antidérapant. Si vous envisagez de marcher sur des terrains mous (sable, terrains boueux, neige…), alors, privilégiez des chaussures avec des semelles extérieures offrant une bonne accroche.

Idéalement, choisissez des chaussures avec crampons. Pour des terrains durs ou accidentés, optez pour des chaussures avec semelles offrant une bonne adhérence. Les semelles en caoutchouc tendre offrent une meilleure adhérence et un bon amorti. Cependant, elles s’usent plus rapidement que les semelles rigides. Là, il faut choisir un bon compromis entre qualité d’adhérence et durabilité !

N’oubliez pas de vérifier la semelle intérieure car sa qualité conditionne également la qualité d’amorti. Une bonne semelle absorbe les chocs et contribue à améliorer le confort et à réduire la fatigue et les risques de blessures.

La protection

La protection va de pair avec le maintien. Des chaussures avec une tige haute offrent un bon maintien et protègent mieux vos pieds et vos chevilles. Cela dit, elles présentent un mauvais amorti et transmettent les chocs aux genoux.

Cela n’empêche que les chaussures à tige haute représentent le meilleur choix si vous avez des chevilles fragiles ou si vous envisagez de marcher sur une longue distance ou sur des terrains rocheux. Elles s’avèrent également pratiques si vous faites beaucoup de dénivelés ou si vous portez des sacs lourds en marchant. Par contre, si vous marchez en ville ou sur des terrains faciles, alors il est préférable d’opter pour des chaussures à tige basse.

La souplesse

Le niveau de souplesse est généralement en relation avec l’usage prévu des chaussures. Plus une chaussure est souple, plus elle est confortable. La souplesse d’une chaussure dépend de la souplesse de sa tige et de sa semelle. Une chaussure très souple ne supporte pas convenablement le pied. De plus, elle se déforme rapidement et augmente la fatigue du pied sur de longues distances. Elle est donc déconseillée si vous envisagez de faire du trekking ou de marcher sur des terrains difficiles.

Par contre, une chaussure trop rigide est plus lourde et moins pratique en ville ou sur des terrains faciles.  Alors que les chaussures souples sont généralement réservées pour de petites randonnées sur des terrains faciles, les chaussures rigides représentent la meilleure option pour marcher confortablement sur des terrains difficiles (montagne, sentiers rocheux, forêt…).

La respirabilité

Généralement, les chaussures doivent permettre d’évacuer très rapidement l’humidité. En effet, la sueur dégagée par les pieds augmente les risques d’avoir des blessures, des mycoses, et des ampoules.

Le choix doit se faire en fonction des conditions climatiques. Lorsqu’il fait très chaud, il faut privilégier des chaussures très respirantes à tige basse et avec un mesh perforé. Par contre, s’il fait très froid, la respirabilité devient un critère secondaire, car dans ces conditions climatiques vous avez peu de chance de transpirer par les pieds.

L’imperméabilité

L’importance de ce facteur varie en fonction des conditions climatiques et de la nature du terrain sur lequel vous allez marcher. En été par exemple, vous n’avez pas besoin de chaussures imperméables. Par contre, si vous envisagez de faire du trekking ou de marcher dans la nature, il est très gênant d’avoir les pieds mouillés. Là, il faut privilégier des chaussures offrant une bonne imperméabilité. Idem, si vous devez marcher dans des conditions froides ou humides.

L’isolation thermique

Avoir trop froid ou trop chaud est toujours désagréable. Les chaussures doivent donc offrir un bon confort thermique. Pour avoir des chaussures offrant une bonne isolation, il faut choisir un compromis entre respirabilité et imperméabilité.

Plus une chaussure est respirante, plus elle dégage la chaleur générée par les mouvements des pieds. D’autre part, plus vos pieds sont mouillés, plus vous allez avoir froid. S’il fait chaud, privilégiez des chaussures respirantes. Par contre, s’il fait froid, optez pour des chaussures imperméables qui gardent la chaleur autour des pieds.

La pointure

Le dernier facteur à considérer lors de l’achat d’une paire de chaussures est la pointure. Comme les pieds gonflent lorsqu’on marche, il est important que la taille des chaussures soit suffisante pour assurer le confort et le maintien des pieds. Par contre, si les chaussures sont très grandes, cela risque de provoquer des ampoules ou des blessures au niveau des pieds.

Pour vous aider, voici une bonne astuce pour choisir la bonne pointure : après avoir enfilé et lacé vos chaussures, mettez-vous debout. Essayez ensuite d’enfoncer votre pied le plus loin possible. Si vous réussissez à passer votre doigt entre l’arrière de la chaussure et votre talon, cela signifie que la pointure est bonne. En règle générale, plus les chaussures sont rigides, plus il faut prendre de la marge pour assurer le confort des pieds lors de la marche.

Conclusion

Pour conclure ce petit guide d’achat de chaussures de marche pour femme, il faut souligner encore une fois l’importance de choisir des chaussures adaptées à l’usage prévu. Il faut également prendre en compte les critères cités dans cet article notamment la qualité des matériaux, la semelle, le niveau de protection, la souplesse, la respirabilité, l’imperméabilité, l’isolation thermique, et la pointure. En résumé, il faut trouver le bon compromis pour avoir des chaussures à la fois pratiques et confortables.

Abonnez-vous à notre lettre d'info gratuite
Adresse e-mail non valide